Et si on changeait de vie, mon amour ?

 

Le festival 2017, après une avant-première le 2 juin 2017 à Monnières, vous propose 7 évènements suivis de débats, du 30 Octobre au 28 Novembre :

Vendredi 2 Juin 2017

Qu’est-ce qu’on attend ?qu'est-ce qu'on attend 3

un film de Marie-Monique Robin

Grande Salle de la Mairie – Monnières

Qui croirait que la championne internationale des villes en transition est une petite commune française ? C’est pourtant Rob Hopkins, fondateur du mouvement des villes en transition, qui le dit. Qu’est ce qu’on attend ? raconte comment une petite ville d’Alsace de 2 200 habitants s’est lancée dans la démarche de transition vers l’après-pétrole en décidant de réduire son empreinte écologique.


Sous réserve de la réponse définitive des salles concernées
et de possibles changements de dates

logo-desembobinage, 1,5 x 0,9 cm

Jeudi 2 Novembre 2017

Tout s’accélèreTout s'accélère

un film de Gilles Vernet

au Lycée Aimé Césaire
1 Esplanade d’Alatri – CLISSON

Gilles est un ancien trader devenu instituteur dans le 19ème arrondissement de Paris. Il s’interroge avec ses élèves de CM2 sur l’accélération vertigineuse de notre monde. Fasciné par leurs réflexions sur notre mode de vie et notre rapport au temps, il décide de les filmer puis d’aller à la rencontre d’experts du sujet. Pourquoi nos sociétés recherchent-elles toujours plus de croissance ? A quel impératif obéit cette accélération alors même que ces enfants de 10 ans mettent en évidence ses limites ?

Intervenante : Soisic Le Guiff

logo-desembobinage, 1,5 x 0,9 cm

Dimanche 5 Novembre 2017, 20h00

Économie Mon Amour

une conférence gesticulée d’Adrien Chaudot

au Cercle Olivier de Clisson (COC),
Place des Douves – CLISSON

Adrien commence sa vie professionnelle avec l’appétit d’un requin des affaires. Ses études, ses amis et les milieux où il évolue ne lui ouvrent qu’une perspective : construire sa carrière afin de gagner le maximum d’argent dans un monde capitaliste dont il a appris les règles et les codes. Seulement, quelque chose cloche dans une vie dont le chemin semble tout tracé.
Une rencontre va alors venir tout changer et s’opposer à tout ce qu’il savait. Adrien est passionné d’économie et cette rencontre va le pousser à s’intéresser à des Hommes portant une parole qu’il n’a pas souvent entendue. Il va alors devoir considérer les choses sous un angle nouveau et en assumer les conséquences sur sa vie.

logo-desembobinage, 1,5 x 0,9 cm

Mardi 7 Novembre 2017, 20h00

SnowdenSnowden1

un film d’Oliver Stone

au Connétable
1, Cours des Marches de Bretagne – CLISSON

Patriote idéaliste et enthousiaste, le jeune Edward Snowden semble réaliser son rêve quand il rejoint les équipes de la CIA puis de la NSA. Il découvre alors au cœur des Services de Renseignements américains l’ampleur insoupçonnée de la cyber-surveillance. Violant la Constitution, soutenue par de grandes entreprises, la NSA collecte des montagnes de données et piste toutes les formes de télécommunications à un niveau planétaire.

Suivi d’un débat. 

logo-desembobinage, 1,5 x 0,9 cm

Jeudi 9 Novembre 2017

La SocialeLa solciale 2

un film de Gilles Perret

au Lycée Aimé Césaire
1 Esplanade d’Alatri – CLISSON

En racontant l’étonnante histoire de la Sécu, La Sociale rend justice à ses héros oubliés, mais aussi à une utopie toujours en marche, et dont bénéficient 66 millions de Français.

Suivi d’un débat.

logo-desembobinage, 1,5 x 0,9 cm

Mardi 14 Novembre 2017, 20h00

Food Coop

un film de Tom Boothe

au Connétable
1, Cours des Marches de Bretagne – CLISSON

En pleine crise économique, dans l’ombre de Wall Street, une institution qui représente une autre tradition américaine est en pleine croissance. C’est la coopérative alimentaire de Park Slope, un supermarché autogéré où 16 000 membres travaillent 3 heures par mois pour avoir le droit d’y acheter les meilleurs produits alimentaires dans la ville de New York aux prix on ne peut moins chers.

Suivi d’un débat.  Invité : Frédéric Ratouit, Scopeli

logo-desembobinage, 1,5 x 0,9 cm

Jeudi 16 Novembre 2017, 20h00

L’empire Wendel : du Fer à la Finance

un documentaire de Patrick et Marlène Banquet

à la Petite Maison Utopique
1, rue basse des Halles – CLISSON

La dynastie Wendel, fleuron de la sidérurgie française au XIXe siècle, a survécu à tous les bouleversements économiques depuis la première révolution industrielle et a toujours su conserver un pied dans les affaires et un autre dans la politique.
Avec la crise de la sidérurgie dans les années 70, l’empire lorrain des Wendel est nationalisé, ses dettes rachetées. L’État français, bon prince, lui laisse ses participations financières dans quelques entreprises rentables. La dynastie confie alors son destin à un de ses membres les plus influents, le baron Ernest Antoine Seillière. Il transforme radicalement la stratégie familiale et transforme le groupe industriel en un empire financier. Dans le même temps, il prend la tête du Medef et participe ainsi à tous les niveaux au mouvement de financiarisation de l’économie française.
Le groupe Wendel devient alors, un fond d’investissement, qui va pratiquer ce qu’on appelle « l’achat avec effet de levier ». Il s’agit d’acheter une entreprise avec de l’argent prêté par les banques, de la restructurer en réduisant ses coûts de personnel et d’investissement, de vendre certaines de ses activités, d’utiliser les bénéfices pour rembourser les banques et finalement de la revendre en réalisant le maximum de profits. Les profits des Wendel explosent, tandis que les entreprises achetées et revendues sont fragilisées. »

Suivi d’un débat.  Invitée : Annie Lacroix-Riz, Professeur émérite d’histoire contemporaine à l’université Paris 7.

Dans le cadre de la
Semaine Européenne de Réduction des Déchets,
Clisson Sèvre et Maine l’Aggloh!,
les Récuper’Acteurs du vignoble nantais
et Désembobinage
présentent :
RécuperActeurs logo

Samedi 18 Novembre 2017, à partir de 9h30

Le village des Récuper’Acteurs
le village des Récuper'Acteurs

à la Salle des Sports
Rue des Quarterons – MONNIÉRES

Repair Café, Animations, marché de Noël, Rando « Clean’up », Disco Soupe et, toute la journée, ateliers avec les récuper’acteurs du vignoble nantais :
– le Grand Détournement, Aigrefeuille
– I comme ICI, Saint Lumine de Clisson,
– le moulin à papier du Liveau, Gorges,
– la Récuperette, Clisson,
– Clisson Passion, Clisson,
– Repair Café, Mouzillon,
– Pat’mouille, Vallet,
– Ecocyclerie du vignoble nantais, Vallet.

logo_agglo

Mardi 21 Novembre 2017, 20h30

Zéro Phyto 100% Bio
Zéro Phyto 100% Bio

un film de Guillaume Bodin

au Connétable
1, Cours des Marches de Bretagne – CLISSON

Une enquête passionnante sur plusieurs communes françaises qui n’ont pas attendu l’entrée en vigueur le 1er janvier 2017 de la loi Labbé interdisant l’utilisation de pesticides dans les espaces publics pour changer leurs pratiques. Ce film met aussi en avant les pionniers de la restauration collective biologique et leurs partenaires : associations, entreprises, agriculteurs, ingénieurs, artisans qui ensemble contribuent à l’amélioration de la qualité des repas dans les collectivités.

logo-desembobinage, 1,5 x 0,9 cm

Mardi 28 Novembre 2017, 20h00

Waste Land
Waste land

un film de Pieter Van Heess

au Connétable
1, Cours des Marches de Bretagne – CLISSON

Pendant trois ans, Waste Land suit l’artiste brésilien Vik Muniz de Brooklyn, où il vit, à Jardim Gramacho en banlieue de Rio de Janeiro. Dans la plus vaste décharge du monde, il retrouve son Brésil natal pour un projet artistique inédit : photographier les « catadores » (les ramasseurs de déchets recyclables) dans des mises en scènes composées à partir d’objets et matériaux rescapés des poubelles.
Tout au long de cette aventure, le projet va prendre une toute autre dimension. Au fur et à mesure de sa collaboration avec ces personnages hors du commun, Vik va saisir tout le désespoir et la dignité des catadores, alors même qu’ils parviennent à réinventer leur vie en prenant part à son œuvre d’artiste.
Produit par Fernando Meirelles et rythmé par les mélodies de Moby, le film de Lucy Walker propose une réflexion sur la responsabilité de l’artiste envers son environnement et sur l’idée utopique qu’une œuvre peut parfois changer une vie.
WASTE LAND nous offre la preuve éclatante du pouvoir de l’art, au delà de la frénésie des cotes des artistes contemporains, redonnant ainsi un nouveau sens à la valeur de l’œuvre.

Le débat sera mené en présence des Récupér’Acteurs présents à la journée du 18 Novembre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s